La Ferme de Montgrival

montgrival_150x129

A l'extrémité est du village lorsque l'on se dirige vers Lizy-sur-Ourcq, se trouvait par le passé un important corps de ferme médiévale appelé la ferme de Montgrival. Le plan "d'Estrépilly" daté de 1782 témoigne de sa présence.

A cette époque, la route départementale de Dammartin à Lizy-sur-Ourcq n'existait pas. Elle fut créée au milieu du 19ème siècle et son tracé a traversé la cour de la ferme.

Auparavant la rue du Bout Monsieur se raccordait directement à la rue de Montilfaut. Au 17ème siècle, la ferme de Mongrival disposait de 72 ha, 61 a et 92 ca de terres labourables et de prés. Elle appartenait à Jean Dejoizel par une sentence d'adjudication par décret rendu au baillage de Meaux en 1663. Au 18ème siècle elle a appartenu à Pierre Simon Hannier Demagny Mousquetaire du Roi, contrôleur ordinaire des guerres, puis à Louis Antoine Dujay chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint Louis, ancien capitaine commandant le régiment Lanquedoc-Dragone. Il construisit vers 1788 la maison bourgeoise pour l'occuper durant "la belle saison".


En 1818, c'est Jean Charlemagne Tronchon, propriétaire laboureur, Député de Seine-et-Marne habitant à Champfleuri qui en est le propriétaire. A partir de 1835 la ferme fut démembrée et la maison bourgeoise fut vendue séparément à Monsieur Villome percepteur des impôts.


Aujourd'hui, en observant attentivement les bâtiments et les murs de clôture existants, on peut imaginer la consistance du corps de l'ancienne ferme de Montgrival où vécut également Jean-François Claudin, Maire d'Etrépilly en 1820.

montgrival_1_400x322

Sources : Archives Départementales de Seine-et-Marne