Que faire au jardin ... en mai ?

Le premier mai est la fête du travail, profitez-en car le mois de mai est un mois chargé pour les jardiniers. Tout pousse, même les mauvaises herbes ! En silence, une guerre sans merci s'annonce. Vous allez vous préparer à sortir vos géraniums, mais attendez que les saints Mamert, Pancrasse et Servais soient passés (11, 12 et 13 mai). Mais que faire au jardin en mai ?

Les fleurs à bulbes

• D'une année sur l'autre les bulbes vous donneront toujours les mêmes satisfactions.
• Laissez sécher sur place les tulipes ou les jacinthes et ne les déterrez qu'après le mois de juin.
• De même, laissez les touffes de feuillage fanées des narcisses ou des perces neiges, afin que les pieds se multiplient et continuez à les arroser avec de l'engrais liquide pour qu'ils reconstituent leurs réserves.
• Pensez à planter les bulbes à floraison estivale et automnale comme les alliums, les anémones, les cyclamens, les iris ou les lys par exemple.

Le petit truc : espacez les plantations toutes les semaines durant ce mois pour répartir la floraison.

 

 

Les vivaces et les annuelles


• Attention aux gastéropodes.
• Placez des pastilles contre les limasses autour des delphiniums et autres primevères.
• Commencez à tuteurer les sujets de grande taille comme les lupins pour éviter que le vent ne les courbe.
• Il est l'heure de repiquer les plantes annuelles qui ont été cultivées en serre.
• Pour les ibérides et les alysses, semez-les directement en terre.
• Plantez toutes les fleurs à floraison estivale et mettez en place les plantes achetées en godet comme les oeillets d'Inde par exemple.
• Plantez les azalées et les rhododendrons vers le 16 mai, après les dernières gelées.
• Plantez dès à présent les géraniums lierres pour assurer une bonne floraison cet été. Lors de cette plantation, ajoutez au terreau pour géranium des billes permettant de retenir l'eau.
• Ils supporteront beaucoup mieux les fortes chaleurs entre deux arrosages.

 

Plantes grimpantes


• Les volubilis, les capucines des Canaries, les cobées ou les ipomées sont à planter dès maintenant.
• Tuteurez les jeunes pousses afin qu'elles puissent se développer correctement.
• Continuez l'apport d'engrais une fois tous les 15 jours.

 

 

Les haies et bordures


• Commencez les tailles pour les forcer à s'étoffer. Taillez les forsythias défleuris en coupant les 2/3 des pousses de l'année précédente.
• Arrosez celles nouvellement plantées et traitez-les contre les maladies.
• Attention à l'oïdium qui commence à toucher les lauriers.

 

Les plantes aromatiques et le potager


• Mai est l'époque idéale pour installer, ici et là, des bordures de persil. Le truc est de faire tremper les graines dans un verre d'eau tiède durant 24 heures pour accélérer la levée.
• Semez le basilic directement en place et plantez les fines herbes, le thym, l'oseille etc...
• On trouve du basilic en godet. Plantez en quelques-uns au milieu de vos plants de tomates. Il a la propriété d'éloigner les parasites.
• Plantez directement les tomates, courgettes, poireaux, choux et pommes de terre tardives. Attendez le 15 pour planter les melons et éliminer les risques de gel. Semez en pleine terre les laitues, les carottes, les radis, les haricots verts ou les petits pois. Enfin, vers le milieu du mois, plantez les aubergines et les piments.

 

Le verger


• Les jeunes pommiers, poiriers ou cerisiers sont très sensibles aux attaques des parasites. Aussi, pulvérisez-les avec un fongicide dès maintenant, puis recommencez une fois les bourgeons éclos.
• Si vous le pouvez, faites-le avant le 18 mai puisque c'est la période la plus favorable du point de vue de la lune.
• Redonnez forme à vos plants de framboisiers en taillant les tiges abîmées par le gel et en rattachant les autres entre elles.
• Si vous ne l'avez pas encore fait, pulvérisez leurs tiges avec un insecticide afin de tuer tous les parasites. Installez dès à présent un filet de protection sur vos fraisiers pour les protéger des oiseaux.
• Le début de ce mois est encore propice aux gelées. Protégez les bourgeons hâtifs de vos pêchers ou autres arbres fruitiers.
• Le plus facile est de planter quatre grands piquets autour de l'arbre et de préparer une feuille de plastique ou un filet très fin afin de le positionner sur les piquets en cas d'annonce de gel.