Noms de rue


D'où vient le nom de... des chemins et ruelles d'Etrépilly

Il y a dans Etrépilly de nombreuses petites rues (ruelle Poirette déjà évoquée). Pour quatre d'entre elles, l'origine remonte à très longtemps.

Elles sont : le Chemin de Fontaine (cité déjà en 1733), le Chemin d'Acy (1733), le Chemin du Martray (1733) et la rue de Charron (Champrong en 1733).
Lire la suite...
 
D'où vient le nom de... la place et des ruelles environnantes

A l'emplacement de la place de l'Eglise que nous connaissons aujourd'hui, s'étendait le cimetière qui continuait derrière l'église du côté de la rue du Maréchal. Un puits était situé du côté est de l'église ainsi que deux maisons. Sur le côté ouest était bâtie une maison qui continuait la rue du Maréchal. Un peu plus loin, au niveau du Château de Longvilliers, il y avait une ferme.

Lire la suite...
 
D'où vient le nom de... la rue du Colonel Dubujadoux

Autrefois appelé rue de Montifaux ( en 1807,1808,1809,1823...), puis rue de Monte-il-faut (en 1833,1835, 1860,1911...).

Une majorité de personnes pensent que le nom rue de Montifaux est en relation avec le cimetière, car d'après eux, il faudrait "monter la côte" pour rejoindre sa dernière demeure !

Lire la suite...
 
D'où vient le nom de... la rue du Pont des Planches

Nommé ainsi depuis fort longtemps (1814, 1835, 1840), le pont était en planches avant 1842, date probable de sa reconstruction (dans un plan de 1814, il y est très bien stylisé).

La rue a été débaptisée en 1927 pour s'appeler rue Paul Bernier, nom d'un donateur de la commune, mais finalement vers 1970 la rue a repris son nom d'origine.
Lire la suite...
 
D'où vient le nom de... la ruelle Poirette

Un grognard natif d'Etrépilly : Jean-Pierre Poirette est né le 21 février 1773 à Etrépilly, fils de Gabriel Poirette et de Marie Geneviève Lolliot.

Il entre le 15 mars 1793 dans l'armée à l'âge de 19 ans comme soldat au 19ème régiment de chasseur. Il passe le 12 floréal an 2 (1er mai 1794) à la 19ème demi Brigade d'Infanterie légère, puis à la 6ème demi Brigade d'Infanterie légère le 1er nivôse an 5 (21 décembre 1796). Il devient Caporal le 21 prairial an 11 (10 juin 1803) et est nommé Sergent le 9 prairial an 12 (29 mai 1804) et breveté légionnaire le 1" octobre 1807.

Lire la suite...